Flèches de France

Après mon échec sur le Paris-Brest-Paris, pour me remettre en selle – dans tous les sens du terme – j’avais besoin de quelque chose pour me remotiver sur la longue distance sans être insurmontable. L’idée des Flèches de France organisées par l’Audax Club Parisien, m’a paru séduisante, d’autant plus que parmi les 20 Flèches, il y a un Paris-Brest, que j’aurais pu doubler par un retour Brest-Paris, et ainsi avoir ma revanche… Mais je n’en ai pas eu besoin, je l’ai décroché en 2011, 2015 et 2019 ce fameux Paris-Brest-Paris !

Mais de quoi s’agit-il au juste ? C’est simple, on prend un point de départ commun à tous les parcours – Paris – pour aller rejoindre directement une ville sans pouvoir aller plus loin, arrêté par une frontière ou par la mer ! Ces flèches sont donc tirées en direction de Dieppe, Cherbourg, Briançon, Hendaye ou Perpignan… On le voit, leur profil et leur longueur sont donc très variables, allant de moins de 200km à près de 1000 ! On peut réaliser ces Flèches dans les deux sens, et le province – Paris est très intéressant pour réaliser des doublés et éviter de rentrer « à vide » ; pour éviter d’être tributaire des caprices de la SNCF surtout…

Entre l’enchaînement d’une Flèche Paris – province et province – Paris, vous pouvez aussi valider le tronçon intermédiaire en réalisant un parcours des Relais de France. À l’époque, l’Audax Club Parisien n’avait pas encore repris cette organisation et je ne connaissais son existence, donc j’ai fait la liaison de mes doublés uniquement pour l’amour de l’Art !

Pour réaliser ces parcours, le choix est laissé entre des versions or ou argent (formule randonneur) avec une moyenne impérative à respecter, et une catégorie bronze (formule touriste) où la seule restriction est de faire une moyenne de 80km par jour ! À l’époque les parcours étaient différents selon les formules, avec les touristes souvent plus longues mais empruntant des routes plus calmes. J’ai donc choisi la version touriste qui ne m’a pas empêché de réaliser ces Flèches dans le plus pur esprit randonneur, bien au contraire, en autonomie et en roulant de nuit… Mais en profitant mieux de la route sans le stress d’avoir à tenir des délais précis.

Dernière nouveauté dont je n’ai pas pu profiter à l’époque, les départs décalés permettent d’éviter de partir systématiquement du centre de Paris, ce qui n’apporte pas grand-chose à l’esprit de la randonnée…. Et qui est plutôt lassant quand on le répète une vingtaine de fois, et plutôt dangereux sur le retour avec la fatigue de la route !

11/2007 : doublé Paris – Le Havre  &  Dieppe – Paris
11/2007 : doublé Paris – Charleville  &  Charleville – Paris
05/2008 : doublé Paris – Calais  &  Lille – Paris
06/2008 : Paris – Cherbourg
11/2008 : Paris – Le Mont-Saint-Michel
11/2009 : Paris – Nantes
05/2010 : La Rochelle – Paris
10/2010 : Luchon – Paris
10/2011 : doublé Paris – Strasbourg  &  Montbéliard – Paris
04/2012 : Paris – Hendaye
04/2012 : Paris – Bordeaux
04/2012 : Paris – Bellegarde
05/2012 : Paris – Briançon  (par Grenoble)
05/2012 : Paris – Brest
10/2012 : Marseille – Paris
04/2013 : Perpignan – Paris
05/2013 : tentative Paris – Nice
07/2013 : Paris – Nice
08/2013 : Paris – Briançon  (par le Galibier)

03/2016 : Viroflay – Autrans