Petite biologie cycliste : la caféine

Share Button

Voilà un bon sujet de controverse : la caféine est-elle utile ou non en cyclisme de longue distance pour aider à tenir éveillé ?

Chacun connaît les vertus de la caféine sur l’état de vigilance et la résistance au sommeil, mais bien entendu, le corps à ses limites, il vaut mieux s’arrêter pour dormir quelques instants, pour éviter de finir dans le fossé ou sous une voiture ! Cependant, la caféine, consommée raisonnablement, est une aide précieuse pour la route de nuit… Mais attention, ne faites pas n’importe quoi, ne changez pas vos habitudes et respectez votre seuil de tolérance.

On le sait moins, mais la caféine présente également d’autres effets. Théoriquement, elle aide à orienter en priorité l’apport de sang vers les muscles. C’est plutôt un bon point pour aller loin. La caféine stimule également la motricité intestinale. C’est aussi un bon point pour notre transit, ralenti pendant de longs brevets. Mais encore une fois, ces deux points restent théoriques… En tout cas je n’ai rien remarqué de notable !

En fait, tout dépend de votre organisme, et comment il réagit à cette substance. Si vous avez déjà des palpitations dans votre canapé après un expresso, n’allez pas en boire une douzaine sur la route. La caféine n’est pas l’ami de votre cœur, et comme il est déjà bien occupé à vous faire pédaler, alors ménagez-le !

SticksCafePar contre, si vous êtes comme moi un accro à la caféine, vous pouvez toujours en boire, raisonnablement. Au chaud dans un bar lors d’un pointage, c’est plus sympathique. Sinon, il y a la méthode dégueulasse des sticks de café soluble qui collent aux dents et rendent la bouche bien pâteuse ! En grains passe encore, mais en poudre, vous risquez de vous étouffer !

 

Sinon, si vous n’êtes pas assez rustique, il reste les gels à la caféine. Au milieu de rien, ils offrent un côté pratique indéniable face à l’hypothétique bistrot placé sur votre chemin. Encore une fois, selon les organismes, soit ils vous feront grimper au plafond, soit vous ne ressentirez rien !

CafeGel

J’en ai testé différentes sortes. Honnêtement, pour moi, toutes se valent… Indépendamment de la dose de caféine annoncée par le fabricant.

La seule chose qui change, c’est la texture et le goût, variant souvent d’infect à pas terrible !

CafePowerBar

De tout ce que j’ai essayé – et j’ai roulé la nuit, et j’en ai avalé des gels à la caféine – un seul sort vraiment du lot, c’est celui de PowerBar.

Il s’agit du PowerGel Original (attention, tous les parfums ne contiennent pas de caféine). C’est le seul qui m’apporte vraiment un net plus en termes de vigilance et de résistance à l’endormissement, mais je vous le rappelle, je suis un accro à la caféine ; donc mon seuil de tolérance à la caféine doit être assez élevé. Si vous êtes dans mon cas, essayez, vous serez surpris de son efficacité ! Sinon, si vous êtes sensible à la caféine, au contraire, ne choisissez pas ce produit… Je vous le déconseille fortement, il sera sans doute trop fort pour vous !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.