Fabriquer un extracteur de roue libre Maillard 24 cannelures

Share Button

Pour certaines roues libres « vintage » que l’on rencontre couramment, les extracteurs sont parfois devenus introuvables… Alors après vous avoir parlé de ceux des roues libres à encoches larges, je vous propose aujourd’hui de réaliser facilement un extracteur pour les Maillard à 24 cannelures.

Avec leurs 24 grosses cannelures centrales, on comprend bien que l’extraction va être délicate sans outil spécifique ; mais en voyant le bon côté des choses, ces roues libres auront échappé aux tentatives de démontages sauvages au burin… qui finissent en massacre !

Dans mes précédents articles, je vous avais présenté leur anatomie et comment reconditionner leur mécanisme. Il restait donc en suspend la question de leur extraction, car si l’outil a bien entendu existé, il est maintenant compliqué à dénicher. Le mien est d’ailleurs assez fatigué. Notez que j’ai été obligé de souder directement une clé plate au bout pour pouvoir continuer à m’en servir.

Mais sans l’outil qui va bien, on peut s’en créer un et vous allez voir, c’est plutôt facile !

 

  1. On part d’un morceau de tube rectangulaire, en acier ordinaire, tel qu’il y en a chez Castobricomerlin. Une section de 20x25mm est idéale, et dans ce cas – sauf un léger coup de lime éventuel – vous pouvez sauter toute la partie façonnage à l’étau (étapes 2 à 5).

En pratique, un tube 20x30mm est plus facile à trouver, et on passe alors à l’étape suivante.

  1. Fendre finement (lame de scie à métaux ou disque de 1mm d’épaisseur) le tube sur quelques centimètres des deux côtés, décentré de la même distance sur les faces opposées, et si possible – s’il existe et s’il est bien placé – sur le trait de soudure du tube (petit bourrelet visible tout le long à l’intérieur) pour supprimer une zone de fragilité.

  1. Serrer le tube – sur les 3/4 de la longueur des fentes – dans un étau. C’est là où il faut être costaud ! Le tube ne s’écrase pas facilement, c’est normal et plutôt bon signe pour l’efficacité future de l’outil.

Serrer jusqu’à ce que les berges des fentes se touchent à leur extrémité, puis reprendre à l’étape 2 en refaisant une fente par-dessus l’ancienne…

 

  1. En approchant des 25mm, essayer d’emboîter le tube sur les cannelures. Il doit rentrer gras – c’est-à-dire pas trop facilement mais en raccrochant un peu – sinon refaire une fente par-dessus l’ancienne en reprenant à l’étape 2. En pratique, plusieurs cycles d’écrasements successifs sont nécessaires. Ici, de gauche à droite, il y en a eu quatre.

 

 

  1. Si au final l’extrémité du tube est trop de travers, l’engager sur environ 1cm dans l’étau pour redresser un peu la partie terminale. Pas de panique, une légère pente n’est pas gênante.

 

  1. L’outil est prêt, dans sa version minimaliste. Couper alors le tube, pas trop long pour qu’il puisse être utilisé avec un serrage rapide, un papillon ou un écrou de roue. Côte à côte ci-dessous, le tube de départ (un 20x30mm à gauche), et la section qui s’emboîte gras – rugueux, quoi – dans les cannelures (à droite des photos).
  2. Pour utiliser le tube, il faut une grosse rondelle pour retenir l’outil. Visser fermement le serrage rapide – le papillon ou l’écrou de roue – à la main.

J’insiste : ne pas se servir du levier du serrage rapide, mais serrer fermement à la main. C’est important pour éviter de faire riper l’outil tout en permettant de débloquer la roue libre du moyeu. En résumé, ni trop, ni trop peu !

  1. Faire levier dans le sens antihoraire, à l’aide d’une clé plate en prise directe sur le tube de l’outil, afin de seulement débloquer la roue libre du moyeu. Ensuite, continuer à dévisser tout en libérant progressivement le serrage rapide (ou le papillon ou l’écrou de roue).

Remarquez que c’est là que se trouve l’explication du décentrement du trait de scie pour façonner le tube. D’une part, c’est plus facile à écraser dans l’étau, et d’autre part, la légère déformation – inévitable – du tube permet toujours d’engager la clé à fond… mais de l’autre côté !

  1. Si vous avez la possibilité d’utiliser cinq minutes un chalumeau, je vous conseille très fortement de souder la rondelle en bout d’outil ainsi que les berges des deux fentes. Ce sera beaucoup mieux pour la rigidité à l’effort et la longévité de l’outil.
  2. Comparé à l’outil original (tout à gauche), le nôtre assure une prise plus réduite (sur 4 cannelures au lieu de 24) mais bien réalisé, il est aussi efficace… si on respecte bien la procédure de déblocage des étapes 7 et 8 (qui est d’ailleurs valable pour tous les types d’extracteurs de roues libres).

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *