Anatomie des roues libres Mondia

Share Button

Les roues libres Mondia ne sont pas franchement simples à trouver, ne sont pas non plus d’une qualité extraordinaire, mais peuvent avoir leur intérêt si vous mettez la main dessus.

Elles partagent en fait des pignons de départ vissés au même diamètre de 42,2mm que les roues libres de la famille des Sachs Maillard… et ont des pignons plats correspondant quasiment au type A de Suntour, dont je vous parlerai prochainement !

Voilà de quoi elles ont l’air, avec à gauche un étagement en 14/24, un grand classique des 5 vitesses (mais plus intelligent que les agaçants 14-17-19-21-24 Maillard) avec ici un 14-16-18-21-24… et à droite une composition de pignons plus inhabituelle, avec un joli « trou » entre le 3ème et le 4ème !

 

 

Pour reconnaître ces roues libres, c’est facile : c’est écrit dessus, sur l’anneau central…

… ou pas ; comme pour cette roue libre complètement anonyme en bas de la photo. Aucun signe distinctif, rien de rien, ni côté pile ni côté face !

 

L’assemblage est assez simple dans le principe : un corps, deux pignons vissés de même diamètre, trois pignons plats du même modèle, et des entretoises.

 

Démontage :

Désassembler ces roues libres à l’aide d’une paire de fouets ne pose aucun problème… On commence par extraire le premier pignon, puis on dévisse le second, dans le sens antihoraire pour chacun d’eux.

Afin d’utiliser au mieux les fouets à chaîne, vous pouvez consulter cet article.

 

Pignons :

 

L’assemblage est simple :

3 grands pignons plats (de même dimension que les Suntour type A),

2 pignons vissés (de même diamètre que chez Sachs Maillard).

 

Les pignons plats :

 

Ils sont d’un seul type : à 4 ergots pour un diamètre interne de 52mm.

Leur épaisseur est de 2,0mm.

Les pignons vissés :

Le 2ème pignon est doté d’un filetage interne de 42,2mm pour une épaisseur de 2,1mm au niveau des dents.

Son épaisseur totale est de 3,8mm au centre, qui forme une collerette dans laquelle s’insère l’entretoise prévue à cet endroit.

 

 

Le premier pignon est lui aussi doté d’un filetage interne de 42,2mm pour une épaisseur de 2,1mm au niveau des dents.

Son épaisseur totale est de 5,9mm au centre, qui forme l’espacement complet entre deux pignons.

 

 

 

 

Entretoises :

Elles sont de deux types, selon l’emplacement.

Des fines entretoises d’un diamètre intérieur de 52mm pour une épaisseur de 3,6mm prennent place entre les pignons plats.

Une large entretoise épaulée est placée entre le 2ème pignon vissé et le 1er des pignons plats. Son diamètre intérieur est de 43mm pour une épaisseur de 1,6mm au centre et de 3,6mm en périphérie. La surépaisseur du 2ème pignon vissé vient se placer au creux de la cuvette de l’entretoise.

 

Usages détournés :

  • Le filetage des pignons vissés acceptant les pignons Sachs Maillard, changer le départ par un Maillard type MC (ici un 13-14), encore assez facile à trouver, transformera cette roue libre 5 vitesses en 6 !

 

  • Les pignons plats de ces roues libres – habituellement de 18, 21 et 24 dents – pourront « rallonger » la fin des étagements habituellement courts des Suntour vintage (de bien meilleure fabrication que ces Mondia au mécanisme de qualité très moyenne) ! Ici, en retirant l’avant-dernier pignon de 17 et en ajoutant en final un 21 Mondia, cette Suntour Winner Pro 6 vitesses devient plus apte à affronter les parcours vallonnés.

Pour cela, il faudra quand même donner un léger coup de lime aux 4 ergots des pignons Mondia. Attention, il faut ôter trois fois rien : juste 1/10mm pour que ça rentre sur les corps de roues libres Suntour !Ici, à gauche l’ergot Mondia avant transformation, au milieu l’ergot Suntour d’origine, à droite l’ergot Mondia limé pour entrer sur les corps de roues libres Suntour. L’opération reste réversible : même modifié, le pignon peut retourner sur un corps de roue libre Mondia, qui d’ailleurs peut très bien accueillir des pignons Suntour tels quels… mais ça serait gâché !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.