Anatomie des roues libres Cyclo-Pans

Share Button

Les roues libres Cyclo-Pans sont différentes des autres roues libres Cyclo dont je vous parlerai prochainement.

Leur originalité vient des pignons à l’évidement central en forme de dodécagone – sur les 12 côtés, 6 sont arrondis en profil de cercle, mais ne chipotons pas – s’emboîtant dans un corps de roue libre de même géométrie. Une autre originalité, très astucieuse sur le plan pratique, est d’avoir un seul diamètre de filetage pour les pignons de départ, quel que soit le nombre de vitesses de l’assemblage. Ainsi, pour transformer une 6v en 5v, rien de plus facile : il suffit de retirer le deuxième pignon… ou de le rajouter en sens inverse, de 5 vers 6v. Vous ne pourrez pas faire ça, par exemple sur une Atom ou une Sachs Maillard. L’avantage est aussi, pour le constructeur comme pour l’utilisateur, d’avoir moins de modèles pièces : un unique modèle de corps de roue libre et seulement trois types de pignons (identiques pour les 5 et 6v, grâce au 2ème pignon – porteur du 1er – que l’on rajoute ou retire pour choisir son nombre de vitesses). Même si cette introduction n’est pas forcément très claire, vous allez comprendre…

 

Voici à quoi ressemblent ces roues libres. À gauche en 5 vitesses, et à droite en 6. Elles sont faciles à reconnaître, Cyclo-Pans est clairement indiqué sur l’anneau central du corps de roue libre.

Démontage :

Désassembler ces roues libres à l’aide d’une paire de fouets ne pose absolument aucun problème. Les deux premiers pignons en 5 vitesses – ou les trois premiers en 6v – se dévissent classiquement dans le sens antihoraire.

Afin d’utiliser au mieux les fouets à chaîne, vous pouvez consulter cet article.

Voici une roue libre Cyclo-Pans démontée. Sur la ligne du haut, le pignon de départ est de type identique pour les 5 ou 6v, et à droite le deuxième pignon spécifique des 6v.

Pignons :

Il n’y a que trois types de pignons, en acier (ou parfois en aluminium), en tout et pour tout pour deux types de roues libres. Pas mal, non ? Voyons cela…

Les pignons au centre dodécagonal :

Ces pignons plats en tôle emboutie ont une épaisseur de 2mm. Une entretoise de nylon prend place entre chaque pignon… Mais pour les petites dentures, on peut rencontrer ces pignons avec une entretoise intégrée.

Le diamètre central est de 46mm entre deux zones plates, et de 48mm entre deux zones arrondies.

 

Les pignons vissés simples :

Il n’y a qu’un seul modèle, quel que soit l’emplacement : 1er et 3ème pignon en 6 vitesses ; 1er et 2ème pignon en 5v. Attention, le sens de montage est différent (position du débord formant entretoise), selon l’emplacement du pignon, voir le schéma plus haut. Doté d’un filetage de 38mm, son épaisseur totale est de 3,8mm pour 2mm au niveau des dents.

 

Le pignon vissé double :

Seulement présent sur les roues libres en 6 vitesses – c’est tout ce qui diffère des 5v – ce pignon de deuxième position se visse sur le corps de roue libre d’un côté, et est porteur du premier pignon de l’autre. Doté du même filetage des deux côtés (intérieur de 38mm et extérieur de 39mm) son épaisseur totale est de 9,3mm pour 2mm au niveau des dents.

Entretoises :

Elles sont de deux types, d’une épaisseur de 3,5mm.

  • Entre les pignons au centre dodécagonal, les entretoises sont en nylon.
  • Entre le dernier pignon vissé et le premier pignon au centre dodécagonal, l’entretoise est en aluminium. Le bord épais est dirigé vers le grand pignon.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *