Alternatives pour un dérailleur avant : Microshift et SunXCD

Share Button

Allez, plouf, lançons un pavé dans la mare : contrairement à l’arrière qui peut être difficile à comprendre avec des tirages de câbles différents entre les générations, les fabricants et le nombre de vitesses ; avec un dérailleur avant on se fiche de la marque et du reste… Tant mieux ! Sans aller à l’extrême d’un dérailleur 11v associé à une chaîne large 5v (à vrai dire je n’ai pas eu la curiosité d’essayer) tout va avec tout !

Dans un article précédent, je vous avais présenté des alternatives intéressantes et de bonne qualité pour les dérailleurs arrière. Cette fois, on passe… À l’avant ! Il s’agit ici de modèles doubles « à braser », mais on peut bien entendu les trouver également à collier.

Contrairement aux Microshift arrière, qui sont rarement identifiés clairement, les dérailleurs avant sont nommés sans équivoque au revers de la fourchette. Histoire de mettre tout de suite les pieds dans le plat, le principal défaut de tous ces dérailleurs réside dans leur poids. On ne joue pas dans la même catégorie qu’un Shimano Dura-Ace, même ancien (un FD-7900 et ses 67g comme un FD-7700 de 78g) ou qu’un Sram Red 10v de 68g. On se retrouve plutôt au niveau d’un Shimano Sora (FD-3400 de 98g)… Mais avec souvent, la qualité en plus !

Voyons ça :

Centos   FD-R72FE

Ce Centos 10 vitesses est assez massif avec ses 99g, mais offre l’avantage d’avoir ses fourchettes plus en décalage que d’habitude pour un dérailleur double (lui donnant presque l’allure d’un triple). Ainsi, le Centos FD-R72FE est idéal pour accompagner une grande différence de denture entre les plateaux. Seul défaut éventuel, l’arrière de la fourchette n’est pas très ouvert (11mm d’écartement) ce qui impose un réglage un peu pointu pour assurer les croisements de chaîne extrêmes. La construction est irréprochable, aucun jeu dans les pivots.

Centos   FD-R74FE

Voici un autre Centos, le FD-R74FE. Son poids de 99g est identique à celui de son frère, le FD-R72FE. Ce dérailleur qui pourrait paraître ordinaire, offre l’avantage d’avoir une fourchette très ouverte à l’arrière (13,5mm d’écartement), le rendant particulièrement à l’aise pour tous les croisements de chaîne sans avoir à faire de réglages pointus. Si vous êtes adepte du grand plateau – grand pignon, ce dérailleur est fait pour vous, et il le fait bien ! La construction est irréprochable, aucun jeu dans les pivots.

Centos11   FD-R58

Ce Centos11 FD-R58 est comme son nom l’indique, un dérailleur onze vitesses. D’un poids raisonnable, sans plus, avec ses 94g, la qualité de construction est en retrait par rapport aux autres modèles de ce panorama, à cause d’un jeu latéral important dans l’articulation avant, également perceptible à l’arrière. Grosse déception ! Mieux vaut choisir un des autres Centos présentés ci-dessus, FD-R72FE ou FD-R74FE, qui s’accommoderont sans problème de 11 vitesses de manière plus durable et précise.

SXFD-34   (FD-R712)

D’un aspect plus massif que le Centos11, vu de l’arrière, ce dérailleur s’en différencie par la couleur et de l’absence d’échancrure à son sommet… qui lui fait prendre 1g ! Le SXFD-34 de chez SunXCD (ex Suntour) affiche donc 95g sur la balance, avec une construction de meilleure qualité malgré un léger jeu latéral dans l’articulation avant… Vraiment dommage ! Ce dérailleur ressemble comme deux gouttes d’eau au FD-R74FE de Microshift, présenté ci-dessus. Le SXFD-34 pourtant donné pour 10 vitesses s’accommodera sans problème de 11. La référence FD-R712 mentionnée au revers de la fourchette, confirme qu’il s’agit bien d’un frère jumeau de Microshift, mais entre les deux marques, qui fabrique qui ? Peu importe, la construction est plus élégante et plus réussie que dans la robe noire du Centos11… Même si elle n’est pas parfaite, hélas !

FD-R52S-F

Pour finir, voici un dérailleur intéressant, donné pour 9/10 vitesses. Le dessin des articulations est classique, la présentation discrète sans mention ostentatoire de marque ou de modèle, avec juste un tout petit Microshift argent sur argent sur le devant. Outre son poids contenu de 84g, le FD-R52S-F possède une chape plus courte et plus cintrée que d’ordinaire, ce qui le rend particulièrement apte à gérer les pédaliers compacts à petits plateaux en évitant que le bas de la chape ne vienne toucher le cadre, comme c’est quasiment le cas ici avec ce 40/26 de grande randonnée associé à un Shimano Dura-Ace FD-7900. Dans de telles conditions, un FD-R52S-F n’a aucun risque d’être gêné par le cadre. La construction est irréprochable, avec aucun jeu dans les pivots. L’arrière de la fourchette n’est par contre pas très ouvert (11,5mm d’écartement) ce qui impose un réglage un peu pointu pour assurer les croisements de chaîne extrêmes.

Share Button