Améliorer les étriers de frein simple pivot

Share Button

Avec des freins à double pivot ou à tirage central, modernes ou anciens, pas de problème, on arrive toujours à les régler assez facilement et assez rapidement.

Par contre, avec les étriers de frein à simple pivot, qu’ils soient anciens et rustiques, ou au contraire modernes et ultralégers, cela ne change rien, la chose n’est pas forcément aussi facile… surtout s’ils ne sont plus tout neufs !

Pas de panique, même si vous avez passé un bon moment à essayer de les régler sans succès (ça peut être assez épuisant pour les nerfs ! ), une astuce toute bête permet de s’en sortir à bon compte. Mais alors, que faire avec les freins récalcitrants ?

Frein1pivotAvantModif

La cause :

En fait, en y regardant de plus près, quand les étriers de frein à simple pivot deviennent impossibles à régler correctement, s’obstinant à se remettre de travers à chaque freinage, c’est qu’en fait ils ne se relâchent pas assez au repos… ce qui arrive d’autant plus couramment que les étriers vieillissent, et pourtant ils assurent par ailleurs encore bien leur travail. Alors faut-il les jeter ?

Naturellement non, s’ils sont toujours aussi efficaces, votre sécurité n’est pas en jeu.

Donc première chose à faire : inspecter câbles et gaines pour voir si les uns coulissent bien dans les autres. Si ce n’est pas le cas, bien entendu il faut les changer (les câbles et les gaines). S’ils ont déjà beaucoup servis, il n’y a pas d’état d’âme à avoir, les remplacer ne fera de toute façon pas de mal.

Mais bien souvent hélas, car bien sûr votre vélo est bien entretenu, et les parties mobiles de vos étriers ont été correctement graissées, cela ne suffit pas !

Quelquefois, nous ne sommes pas non plus aidés par le matériel. Remarquez sur la photo, le passage du câble n’est pas vraiment droit, bien que passant à la bonne place sur cet étrier 0-Gravity. Et plus les patins s’usent… et plus le décalage est flagrant ! Comme le câble n’est pas en ligne droite, cela n’aide donc pas au bon relâchement de l’étrier… Mais le fabricant l’a conçu ainsi, hélas !

Frein1pivotApresModif

Le remède :

L’astuce, toute simple et logique, consiste donc à intercaler un petit ressort entre les bras de levier de l’étrier, pour que les deux côtés de la mâchoire se relâchent bien à fond en temps normal. Le câble passe donc au milieu des spires du ressort.

Une fois en place, le ressort se montre finalement très discret, mais terriblement efficace. Votre étrier ne se mettra plus jamais de travers.

C’est tout… mais pas si vite !

Les critères de choix pour un bon ressort :

D’une manière générale, il ne doit pas entraver le bon fonctionnement de l’étrier de frein, ni bien entendu favoriser l’abrasion du câble. Il doit donc :

  • Être légèrement plus long que l’espace entre les deux bras de leviers de l’étrier de frein en position complètement relâchée (pour rester bien en place et ne pas danser la gigue pour user le câble prématurément).
  • Être ni trop « mou » pour bien aider au relâchement des deux bras de leviers de l’étrier de frein.
  • Être ni trop « dur » pour ne pas avoir à appuyer comme un damné sur les leviers de freins pour obtenir un freinage efficace.
  • Ne pas gêner le pincement des patins, même usés, sur la jante (les spires du ressort ne doivent pas se toucher quand l’étrier est pincé à son maximum).

 

Avec cette astuce toute bête, finis les étriers « en crabe » qu’il faut régler sans arrêt pour un résultat médiocre !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *