Scotchez donc votre cintre en aluminium !

Share Button

Une fois n’est pas coutume, je vous propose une petite astuce très facile et toute bête… Tout est dans le titre !

Si vous avez pris l’habitude de rouler sous la pluie battante (et de changer le moins souvent possible votre guidoline) peut-être serez-vous surpris de voir comme l’aluminium du cintre peut finir pas être attaqué profondément par la corrosion.

L’humidité qui reste piégée longtemps dans la guidoline après un déluge, et sans doute aussi l’acidité de la sueur – qui arrive à migrer des mains aux gants puis au cintre lors de bonnes averses – doit avoir un rôle non négligeable. CorrosionCintreSur ce cintre, de bonne marque, pourtant en aluminium 7075-T6 et sérieusement anodisé, remarquez les nombreuses zones d’oxydations profondes (les taches blanches)… qui s’arrêtent comme par magie à l’endroit des quelques tours de scotch transparent m’ayant aidé à tenir les passages de gaines en place avant d’enrouler la guidoline.

Après nettoyage du cintre, ça se confirme, l’aluminium est bien attaqué en profondeur ! Ce qui explique pourquoi, sur la Super Randonnée des Côtes de Bourgogne j’avais fini par avoir terriblement mal au dos  à force de tirer sur le cintre comme un damné pour grimper les côtes à 20 %… J’avais en fait réussi à légèrement déformer le cintre ! C’est peut-être aussi pourquoi  les fabricants nous recommandent vivement de changer de cintre tous les deux ans : en plus d’un argument commercial plus ou moins sécuritaire, la raison inavouée de la corrosion doit aussi avoir son importance !

.

Alors pour vous je ne sais pas, mais pour moi les conclusions sont évidentes :

  1. Par raison de sécurité, ce cintre prend la direction de la poubelle sans remords. Après 8 ans de service, ce n’est donc pas un drame ! Ceci dit, il est bien loin le temps ou les périphériques (plus lourds) faisaient la vie du vélo… voire du cycliste.
  2. CintreScotchAutant par raison de sécurité que pour espérer faire durer plus longtemps le nouvel équipement, j’entoure l’intégralité du cintre de scotch (le ruban adhésif transparent ; le whisky sera pour plus tard) avant de mettre en place la guidoline. La partie centrale restant à nue ne sera bien entendue pas scotchée !
  3. Quand faut-il jeter son cintre ? Tous les deux ans comme nous disent les fabricants ? 6 mois ou 10 ans ne changent rien : avant même qu’un composant ne se déforme, quand on a la sensation qu’il devient « mou » le métal est déjà bien fatigué… rien ne sert d’attendre la rupture ! Mais ce n’est que mon avis.

.

Et la solution du cintre carbone me direz-vous ? Avec lui, il n’y aura jamais aucun problème d’oxydation. Oui, mais vu le prix ridicule d’un simple rouleau de scotch, pour moi le choix est vite fait !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *