Reformer les flancs de selle en cuir avachis

Share Button

Titan_SwiftNeuveUne selle en cuir, si on en aime l’esthétique, c’est intemporel et assez élégant, surtout quand elle est neuve, lisse, et pas encore déformée par l’anatomie du cycliste… Donc au départ elle ressemble à cela. Cette brave selle vous accompagnera longtemps, en se déformant inévitablement. Il n’y a rien de grave là-dedans, au contraire, cette déformation est sa raison d’être, et c’est de là d’où vient son confort, si recherché quand on a l’assise délicate ! Mais il ne faudrait pas que les choses deviennent gênantes …

Titan_SwiftAvantModifEt oui, une selle en cuir ça vit… et des fois même un peu trop hélas ! Surtout si elle a pris l’eau plus qu’à son tour, et que le cycliste ne fait pas un poids plume !

Voilà en image ce qui peut arriver après 20 000 km sans concession :

Bref, même sans perdre ses qualités, les flancs de cette brave selle peuvent s’être écartés, parfois de manière importante, même au point de gêner le pédalage et de générer des frottements dont on se passerait bien !

 

Sur les deux photos il s’agit bien du même modèle (une Brooks Swift)… vous comprenez donc le problème !

C’est quand même désolant, ne serait-ce déjà que d’un point de vue esthétique. Ce genre de selles faisant encore rire les « vrais » cyclistes, alors vous imaginez celle-là !

Mais comment redonner une forme acceptable à cette selle, dont on a si longuement et si amoureusement formé le profil ? En fait c’est tout simple, pour un poids de 2g et autant d’Euros ! Suivez le guide :

Titan_SwiftLacetIl nous faut juste un cordon ou un lacet, peu importe, mais très solide et très résistant… et si possible dans les tons de la selle, pour aider à faire croire à l’absence de modification (on ne bricole pas, on améliore, nuance !)… ou pour épater ses petits camarades sur la qualité de la réalisation !

Les trous qu’il faudra percer dans la selle ne devront pas être trop gros, mais j’anticipe. Alors pour faire passer plus facilement le cordon, il faudra, s’il a tendance à s’effilocher, lui attacher un bout de fil dentaire… et le passage au travers du cuir deviendra un jeu d’enfants.

Donc vu que j’ai vendu la mèche, si vous avez suivi, il faut percer la selle ! Âmes sensibles s’abstenir, ça va faire mal… Mais c’est pour son bien, c’est en tout cas ce qu’on dit toujours !

Allez, c’est parti. On commence par placer des morceaux de rubans adhésifs un minimum translucide, mais n’adhérant pas trop pour ne pas marquer horriblement le cuir au retrait (donc du genre Scotch Magique) en suivant le contour de la selle.

Je m’arrange pour placer ici mes trous d’une part dans une zone utile, mais aussi de façon à ne pas enlaidir le graphisme des flancs de la selle. Les trous soulignent donc le logo.

Titan_SwiftGabaritPercage

Attention, pas trop gros les trous, juste de quoi passer le cordon. Pas trop peu de trous non plus, car plus il y a de trous et moins il y a de tension sur chaque trou. J’en ai donc prévu quatre de chaque côté. L’usage montrera que c’est un excellent compromis !

On ne jette surtout pas l’adhésif percé, au contraire ! On le décolle tout en délicatesse, et on le place à l’envers (forcément, pour la symétrie) de l’autre côté de la selle. Ainsi les trous se retrouvent rigoureusement en face !

Vous vous souvenez : pas trop gros les trous, juste de quoi passer le lacet. Voici donc ce que ça donne :

Titan_SwiftPercee

Il ne reste plus qu’à faire passer le lacet (ou le cordon, c’est bien, vous suivez ! ), d’un flanc à l’autre de la selle, en serrant bien.

Une astuce pour pouvoir lacer correctement et sans forcer : il suffit de desserrer la vis (ou l’écrou) du bec de selle de quelques tours. Le cuir est donc plus souple, et le cordon peut être tendu plus facilement. Une fois le laçage terminé, il faudra juste resserrer un peu la vis pour ajuster la souplesse du cuir.

 

Rappelez-vous, un bout de fil dentaire peut vous aider à faire passer le cordon au travers du cuir. Pour terminer le laçage, on lui fait faire quelques tours autour des rails de la selle, on finit par un nœud très ferme, et le tour est joué. Facile, non ? Voilà ce que ça donne vu du dessous :

Titan_SwiftLacageFini
Et le résultat vu du dessus :

Titan_SwiftModifieeFini

La selle a maintenant retrouvé une forme beaucoup plus sympathique, moins avachie, tout en gardant l’empreinte de l’anatomie du cycliste. Un petit rodage ne sera pas forcément indispensable, car l’empreinte de votre fessier est restée grosso modo la même… en moins creusée. Il faudra simplement retrouver le réglage de souplesse idéal du cuir, en jouant sur la vis du bec de selle.

 

Dans un prochain article, nous verrons comment remédier aux déformations trop importantes de l’assise… Voir ICI.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.