Peugeot PFN10 – (modèle 1980)

Share Button

Pour une dizaine d’euros on peut en trouver à la pelle des vélos délabrés, mais sous la rouille et le lichen, se devine ici une noble monture… Alors vu le faible investissement, autant essayer de sauver ce pauvre Peugeot, même s’il n’est pas si ancien… Mais il y a un bon travail de restauration à réaliser.

Présentation :

PeugeotPFN10_VueDroiteCe qui saute immédiatement aux yeux sur ce vélo, c’est bien sûr ce pédalier à 90° ! J’y vois le signe évident que la manivelle gauche est plus ou moins détruite… Un grand classique des pédaliers à emmanchement carré négligés, même si d’habitude on n’en arrive pas jusque-là !

PeugeotPFN10_VueGauchePeugeotPFN10_CarreManivelleEffectivement, on est très loin d’être en présence d’un carré bien net. Vive le profil en cacahuète !

L’empreinte, à force de se faire marteler, ne ressemble plus à rien.

Cela semble bien mal parti pour cette manivelle (Stronglight 104) siglée Peugeot.

C’est dommage pour le reste de ce pédalier qui n’est pas en si mauvais état, à part avec ses cheminées bien rouillées… comme le dérailleur et la chaîne !

PeugeotPFN10_PedalierPeugeotPFN10_Pedale.

Même les pédales (sauf les bouchons en bout d’axe rouillé d’un côté et manquant de l’autre) sont encore présentables moyennant un bon nettoyage…

Mais on ne peut pas en dire autant des cale-pieds rouillés au chrome cloqué… bons pour la poubelle !

Les sangles en cuir sont sans doute récupérables. À voir.

PeugeotPFN10_NumeroBien entendu l’axe de pédalier semble tourner sur des billes carrées. J’en profite pour vérifier s’il n’y aurait pas une identification sous le boîtier… Et là, surprise !

Pour une fois, sous la crasse et la boue il reste l’étiquette, et à peu près lisible s’il vous plaît !

Elle indique un numéro de série et un type. Il s’agit d’un PFN10… Plutôt une noble monture.

PeugeotPFN10_RoueLibre

Avant d’avoir accès à la roue libre, il va déjà falloir débroussailler !.

Même chose pour les moyeux. Il faudra aussi se débarrasser du lichen !

PeugeotPFN10_Moyeux

Pour les pneus à la belle couleur verte de mousse, le mieux est de s’en débarrasser tout court !

PeugeotPFN10_PneuAvantPatin

PeugeotPFN10_SerrageArriere.

Au-delà de la paille et du lichen, les serrages rapides sont comme le reste : rouillés !

PeugeotPFN10_DerailleurArriereLes dérailleurs Simplex sont eux aussi rouillés. Dommage, ce sont des pièces de qualité.

Même si l’arrière semble mieux conservé, car comportant en majorité de l’aluminium… En fait, il est totalement grippé.

La chaîne aussi est complètement pourrie, mais ce n’est que du consommable ; c’est facile d’y remédier !

PeugeotPFN10_ManettesAux commandes, de belles manettes Simplex et une étiquette délabrée indiquant la construction du cadre en tubes Vitus série 172 « double butted » attestent d’un vélo de qualité.

Pour trouver la date de création d’une série de tubes Vitus classiques en acier, rien de plus simple : le premier chiffre indique le mois, les deux derniers l’année, donc ici janvier 1972 ; date de conception, mais pas de fabrication qui peut être bien plus récente.

PeugeotPFN10_JddDetail

.

Sur le jeu de direction, le chrome est parti en écailles… mais bon, pas de rouille en vue.

PeugeotPFN10_Cintre

Malgré tout, à l’avant les choses ont l’air de mieux se présenter.

Je ne vais pas chipoter sur les câbles, les gaines, et la guidoline… Tout ça se remplace sans problème…

PeugeotPFN10_LevierUn détail tout bête : les butées de gaine au sommet des leviers de freins sont en plastique à l’air bien fragile. On les jurerait prêts à se désagréger… Pas franchement terrible d’un point de vue sécurité !

En y regardant de plus près, un détail me choque un peu : le diamètre de la butée de gaine est bien plus petit que celui du haut du levier. À coup sûr, les cocottes devaient accueillir un système de réglage de la tension du câble… ne faisant pas assez sport ! À voir…

PeugeotPFN10_PotenceEn tout cas, j’ai toujours eu un faible pour les cintres gravés (comme pour les pavillons de saxophones, mais c’est une autre histoire !) On peut trouver plus joli, mais celui-ci est déjà sympathique. Dommage que ce genre de raffinements aient totalement disparu des accessoires modernes.

PeugeotPFN10_SelleÀ première vue, la selle semble aussi banale qu’anonyme. Quoi qu’il en soit et malgré la photo trompeuse, son mauvais état exige que je la remplace.

PeugeotPFN10_FreinArriereL’étrier de frein arrière, un Weinmann pourtant de fabrication suisse, est bien d’origine…PeugeotPFN10_FreinAvant

… contrairement à cet étrier CLB monté à l’avant.

À remplacer impérativement, mais ces étriers sont assez faciles à dénicher.

PeugeotPFN10_PorteBidon

La partie en plastique du porte bidon s’est désagrégée dès que j’y ai touché… À remplacer donc également !

PeugeotPFN10_TubeHorizontalC’est un vélo de course, on s’en doute, mais c’est écrit dessus pour être plus sûr !

La plaque du vélociste picard est à conserver. Il donne aussi une identité à ce vélo, et le cadre est plutôt sain… une fois débarrassé de sa crasse verdâtre !

Une fois ce petit tour d’horizon, il reste maintenant à gommer au mieux les outrages que le temps et l’abandon ont fait subir à ce vélo… Et il y a de quoi s’occuper !

Ça ne tourne pas rond !

Pour que ce vélo commence à ressembler à quelque chose, il faut bien entendu s’occuper en urgence du pédalier. En y regardant de plus près c’est un Stronglight 104 rebadgé avec le lion Peugeot. Ces pédaliers sont des grands classiques, on peut donc en trouver assez facilement avec un minimum de persévérance… Et en perdant bien entendu le fameux lion estampillé sur les manivelles. Ne changer que le bras gauche serait aussi une solution bancale…

PeugeotPFN10_CarreManivelleJe vais donc essayer de remettre en état l’emmanchement carré de la manivelle… mais comme il est complètement ravagé avec près de 45° de battement… toute solution provisoire ou hasardeuse est exclue… Il faut donc remettre de l’aluminium là où il en manque, un point c’est tout ! Je reprends donc mon chalumeau et mes baguettes Durafix EasyWeld… Et c’est parti…

Avant toute chose, il faut déterminer quel est l’endroit de chaque face qu’il faut recharger pour que les manivelles se trouvent bien alignées à la fin… C’est mieux pour pédaler rond !
Avant toute chose, pour que la brasure tienne bien il faut limer, et donc continuer de massacrer l’endroit à recharger, ça fait mal au cœur mais c’est pour la bonne cause !
Et hop, il n’y a plus qu’à souder… Mais ne croyez pas que ce soit si simple, il faut une certaine expérience et le doigté qui va bien ! Et en chauffant l’intérieur du trou carré la chaleur se concentre… dans le trou… Et patatras, les faces perpendiculaires déjà rechargées peuvent vite refondre !

PeugeotPFN10_CarreManivelle2bVoilà donc ce que ça donne recto verso, après avoir rechargé et limé deux faces parallèles. On peut déjà faire un essai  pour vérifier que les deux manivelles soient bien alignées. Les flèches rouges indiquent les zones qui sont encore à réparer.PeugeotPFN10_CarreManivelle3

Ici, les quatre faces de l’emmanchement carré ont été refaites…

Le plus dur est de retrouver à la lime la « pente » exacte pour que la manivelle se verrouille bien solidement dans l’axe.

On doit sentir la manivelle accrocher dans l’axe juste en donnant une bonne pression du pouce dans la partie filetée de la manivelle. Si elle ne tient pas sur l’axe de cette manière, l’empreinte conique n’est pas bonne !

Une rectification s’impose. Passez à la craie l’intérieur de la manivelle. Posez-la sur l’axe et retirez-la. Là où la craie s’efface, un petit coup de lime s’impose… Avec doigté et patience !

Maintenant que l’emmanchement se fait fermement, sans aucun jeu, passons à l’instant de vérité… Pour voir si le travail a été correctement effectué, on revisse la manivelle.

  • Elle doit se verrouiller au bon niveau sur l’axe : ni trop, ni trop peu enfoncé…
  • Et surtout, il faut que les deux manivelles soient bien alignées… Sinon tout est à refaire !

Ici le niveau d’emmanchement est bon, c’est déjà ça !

PeugeotPFN10_ControlePedalierPuis avec un tournevis passé au travers de la roue, immobiliser le bras de pédalier et faire passer une ficelle par le filetage de la pédale…

PeugeotPFN10_ControlePedalier2… Lui faire suivre exactement l’alignement de la manivelle, en passant par le centre de la vis de l’axe de pédalier… Et aller accrocher la ficelle tendue sur la fourche.

PeugeotPFN10_ControlePedalier3En  étant parfaitement en face, l’autre manivelle doit bien entendu suivre l’alignement de la ficelle… Ici tout va bien, c’est aligné !

Le plus compliqué est fait. Il reste maintenant à faire un bon décrassage en règle, à acheter deux ou trois bricoles, et ça roule !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

Une réflexion au sujet de « Peugeot PFN10 – (modèle 1980) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *